SpanishEnglishFrenchItalianPortuguese

Libération des mémoires transgénérationnelles et familiales

Libération des mémoires transgénérationnelles et familiales

Les mémoires transgénérationnelles sont considérées comme des « fantômes » du passé qui n’ont pas été assimilés ni digérés par le système familial. Elles peuvent se transmettre de génération en génération jusqu’à ce que les informations arrivent à la conscience du descendant. Ce phénomène peut être à l’origine d’un comportement, d’un caractère, d’une tendance ou d’un mode de fonctionnement assez différent. Que faut-il savoir alors des mémoires transgénérationnelles et familiales ? Nous aborderons davantage le sujet dans les lignes à suivre.

Libération des mémoires émotionnelles transgénérationnelle : De quoi s’agit-il

La libération des mémoires transgénérationnelles se présente comme une approche possédant un objectif spécifique. Il s’agit notamment de mettre à jour l’ensemble des blessures émotionnelles provenant de l’histoire familiale tout en libérant avec efficacité les schémas répétitifs négatifs considérés comme des blocages dans la vie des descendants.

La libération des mémoires transgénérationnelles offre la possibilité de mieux cerner et de faire disparaître efficacement tout lien de souffrance transgénérationnelle. Il s’agit notamment des fardeaux émotionnels provenant de la mémoire familiale inconsciente (karmiques).

Les blessures émotionnelles provenant des vies antérieures de l’histoire familiale peuvent avoir de grosses conséquences négatives (comme les traumatismes) sur une personne. Celles-ci peuvent générer un mal être ou des soucis de santé l’empêchant de s’approprier sa propre vie. En identifiant à la perfection la mémoire émotionnelle familiale, cela permet de lever tout blocage et épreuve. De même, ces derniers ne pourront pas être transmis aux descendants des lignées familiales.

La répétition des souffrances

Aujourd’hui, de nombreuses personnes sont confrontées à des répétitions de souffrances. Ce phénomène se manifeste de plusieurs manières. En effet, il peut arriver :

L’histoire familiale (même oubliée) peut-elle continuer à affecter une personne ?

Libération des mémoires transgénérationnelles et familiales

Aujourd’hui, il arrive parfois que certaines personnes s’interrogent sur « Comment », « Par quoi » ou « Par qui » seraient-elles conditionnées pour qu’elle se retrouve dans les mêmes évènements de vie douloureux ? Est-ce qu’il s’agit d’un lien avec notre histoire familiale ?

Notre histoire familiale serait-elle stockée quelque part que nous ignorons ? Comparativement à la boîte noire de l’avion conçu pour garder des informations après un choc violent, notre mémoire peut-elle faire resurgir des souvenirs, goûts, odeurs, drames, chocs, émotions, souffrances des vies antérieures de notre lignée familiale ? Bien que les acteurs et décors soient différents, certains scénarios restent particulièrement identiques.

Schéma répétitif transgénérationnel

Aujourd’hui, force est de constater que plusieurs personnes font face à certaines difficultés provenant des événements traumatisants de leur propre vie. Cependant, les souffrances peuvent également provenir des sources de nos parents, voire de la lignée familiale.

En effet, sachez que nos ancêtres ne nous ont pas transmis uniquement les traits et gènes. Inconsciemment, nous avons en nous des charges émotionnelles issues de nos parents, dont la plupart appartenaient à leurs aïeux.

La mémoire transgénérationnelle regroupe plusieurs informations positives ou négatives d’une personne. Cela concerne notamment les mémoires émotionnelles et les mémoires cellulaires. La transmission de ces dernières s’effectue par l’arbre généalogique et correspond à l’histoire familiale. Aujourd’hui, il existe 2 types de mémoires générationnelles à savoir :

Comme leur nom l’indique, les mémoires conscientes individuelles sont considérées comme des mémoires entre générations qui se connaissent (intergénérationnel). À titre illustratif, il peut s’agir d’un père, d’une mère ou d’un grands-parents. Cela peut également concerner une personne de l’entourage qui vous a fortement marqué, même si les mémoires inconscientes concernent uniquement les générations qui se connaissent.

Également appelées mémoires transgénérationnelles, elles sont issues et transmises de manière inconsciente en dehors des émotions, de la croyance, des habitudes et de la loyauté sur plusieurs générations.

La première catégorie est spécifiquement constituée de tout ce qui est connu consciemment ou inconsciemment. Par contre, la seconde regroupe en général tous les éléments qualifiés de Secrets familiaux, cachés, non-dits et non sus. Cela peut concerner par exemple un traumatisme et un deuil non résolu, mais qui reste encore actif à travers les loyautés familiales conscientes et inconscientes. Voici quelques illustrations à ne pas négliger :

Pourquoi certaines personnes sont-elles amenées à réitérer les mêmes impasses dans leur propre vie ?

Depuis de nombreuses années, la génétique a tendance à s’intéresser beaucoup plus à la nature des gènes. Par contre, l’épigénétique est focalisée sur son fonctionnement. Dans le but de mieux clarifier certaines situations, les chercheurs américains de l’UC Santa Cruz ont réalisé une étude spécifique. D’après les résultats obtenus, il convient d’affirmer qu’il existe bel et bien un « héritage épigénétique transgénérationnel » dans les lignées familiales. Il s’agit notamment d’une mutation des marques épigénétiques au niveau des chromosomes, ce qui provoque une altération de l’expression des gènes chez plusieurs personnes, dont les enfants et petits-enfants.

En général, certains facteurs de l’environnement favorisent les mutations épigénétiques. Il peut s’agir par exemple de la pollution. De même, certains comportements peuvent également être à l’origine de cette modification épigénétique. À titre illustratif, il peut être cité :

Dans cette étude réalisée par les chercheurs américains, ils ont pu démontrer que le code génétique de l’ADN ne subit aucune modification. Cependant, le changement se trouve au niveau de la manière dont s’expriment les gènes. Il s’agit là d’un phénomène pouvant altérer considérablement le développement et la santé d’une personne. À titre illustratif, le vécu émotionnel d’une personne peut conduire les gènes à fonctionner différemment sans pour autant altérer leur nature.

Les études scientifiques ont également permis de découvrir que les traumatismes peuvent être transmis entre générations. Les expériences effectuées ont mis en lumière l’effet d’un choc psychologique sur le patrimoine génétique d’une personne. Cela a été confirmé par plusieurs événements de la vie courante. À titre illustratif, force est de constater aujourd’hui que les descendants des personnes victimes de guerre, d’attentats, de crimes de viol ou de drames ont tendance à manifester certains symptômes comme les peurs et la dépression. Les comportements étranges de ces descendants sont semblables à ceux qui ont vécu les événements traumatisants.

Pendant les consultations, les spécialistes ont constaté que les enfants et petits-enfants des ascendants familiaux ayant subi de grandes frayeurs ou peurs ont de gros problèmes. En général, ils souffrent de tremblements physiques comme s’ils étaient sur les lieux de drames.

À la lumière de toutes ces informations, les études ont démontré que nous avons tendance à hériter inconsciemment les problèmes non résolus et les traumatismes vécus par nos aïeux ou nos parents. Cela concerne également les émotions telles que :

L’impact des traumatismes hérités sur le psychisme

L’impact des traumatismes hérités sur le psychisme

Les traumatismes hérités peuvent provenir de certaines pathologies et angoisses ayant un caractère impulsif ou agressif. De même, ils peuvent être à l’origine des souffrances et des scénarios de vie négative se répétant de manière cyclique. Il ne faut pas oublier également les sentiments de culpabilité, de honte et de conditionnement avec croyances. Les ancrages créés par ces traumatismes peuvent se transmettre de génération en génération, que ce soit par voie de l’éducation, de la loyauté familiale ou de l’exemple. Il faut donc en déduire que les expériences de vie de nos aïeux et parents influent grandement sur nos vies.

Jusqu’à l’âge de 7 ans, le cerveau des petits enfants manque de maturité. Celui-ci ne possède pas toutes les capacités d’analyse et de jugement. Voilà pourquoi les spécialistes comparent le cerveau des petits enfants à une véritable éponge qui enregistre tout de manière brute et fidèle. Il s’agit notamment des expériences et des émotions qui les entourent.

Jusqu’à l’âge de 7 ans, toutes les expériences vécues depuis la conception seront donc gravées dans les cellules. Elles y resteront jusqu’à ce que les petits enfants grandissent et prennent conscience de cela. Ils peuvent donc décider de s’en libérer.

Une fois dans le corps, les souvenirs seront absolument entretenus par les épreuves qu’ils vont eux-mêmes créer ou par des événements vécus dans la lignée familiale.

Comment savoir qu’une épreuve est un héritage familial issu des mémoires transgénérationnelles ou mémoires cellulaires ?

Comment savoir qu’une épreuve est un héritage familial issu des mémoires transgénérationnelles ou mémoires cellulaires ?

Pour savoir qu’une épreuve peut être considérée comme un héritage issu des mémoires cellulaires, vous devez être attentif. Cela se produit généralement lorsqu’un événement se rejoue sur un ou plusieurs domaines de votre propre vie. Aujourd’hui, certaines personnes portent des émotions qui leur font souffrir pendant longtemps, mais elles n’en connaissent pas la raison. Plusieurs d’entre elles sont à la recherche des solutions pour y remédier et s’en débarrasser. Cependant, elles n’y arrivent toujours pas. Si vous vous retrouvez dans une telle situation, sachez automatiquement qu’il s’agit d’un héritage émotionnel familial. Pour avoir plus de précisions, voici un petit exercice simple à mettre en pratique :

  • Commencer par penser à un événement de votre propre vie. Il faut privilégier celui que vous n’arrivez pas à résoudre ou à améliorer.
  • Observez attentivement ce que vous ressentez lorsque vous pensez à ce problème impossible à régler.
  • Qu’est-ce que vous ressentez comme émotion ? Rejet, colère, injustice, peur, impuissance, abandon, humiliation, culpabilité, trahison ou tristesse ?
  • Faites le choix de 2 émotions dominantes lorsque vous pensez à ce problème.
  • À ce niveau, il faut rechercher un membre de votre famille qui vivait lui-même ces émotions et demandez-lui des explications.

Libération des mémoires transgénérationnelle : Quels sont les avantages de faire des séances de thérapie

Se libérer des mémoires transgénérationnelles ou cellulaires est très bénéfique pour toute personne. En faisant ce choix, vous bénéficierez de plusieurs avantages tels que :

  • La prise de conscience de vos émotions et de leur origine ;
  • L’identification de l’origine des fardeaux et des blessures émotionnelles ;
  • Le dressage « en conscience » des raisons et des fils conducteurs ayant conduit à l’avènement de la situation actuelle ;
  • Le nettoyage des liens de souffrance : il s’agit de faire disparaître l’héritage émotionnel ayant été transmis par nos aïeux ;
  • La libération des liens de souffrances ;
  • Le bon débarras du deuil de vos proches disparus et de leur histoire.

En dehors de la libération, les thérapie participent à l’autonomie des personnes coachées. En effet, les séances leur permettront de se réapproprier dans le but de mieux déployer leur propre potentiel.

Libération des mémoires transgénérationnelle : un large choix de thérapies

Libération des mémoires transgénérationnelle : un large choix de thérapies

Depuis quelques années, les thérapies transgénérationnelles se sont multipliées un peu partout dans le monde. Cela s’effectue par le biais de nouvelles approches, des psychanalystes classiques ou des complémentaires psychothérapiques. À titre illustratif, il peut être cité :

  • L’hypnose ;
  • Les constellations familiales ;
  • Les thérapies psychocorporelles ;
  • Etc.

La constellation familiale vise à replacer les personnes au cœur de leur système familial. Cela permet de mieux identifier les mécanismes inconscients qui sont à l’œuvre. De même, les constellations familiales ont tendance à s’intéresser beaucoup plus aux répétitions et aux loyautés invisibles des personnes vis-à-vis de leur famille. Une telle méthode de libération de mémoires transgénérationnelles permet d’associer les participants à incarner les membres de la famille pendant le temps de l’exercice.

Du côté des soins énergétiques, la majorité d’entre eux se basent également sur les mémoires transgénérationnelles. En effet, cette thérapie cible la racine du trouble afin de mieux comprendre sa signification. Étant plus puissant que le mental qui peut constituer un barrage, le corps humain a tendance à exprimer ce que les troubles ne relèvent pas directement. Grâce aux soins énergétiques, vous pouvez accéder au mémoire du corps. Cela permettra de lever tous les blocages et de faciliter la circulation de l’énergie vitale. Une telle thérapie permet aux cellules de se libérer des programmes anciens et de renouer avec un fonctionnement beaucoup plus sain.

Libération des mémoires transgénérationnelle : un travail sur soi psychique et corporel

Aimeriez-vous soulager un mal-être d’origine familiale ? Êtes-vous à la recherche des bons moyens permettant d’explorer le passé de vos ancêtres ? N’hésitez pas à opter pour une thérapie spécifique permettant de travailler le soi psychique et corporel. À ce niveau, il faut commencer par identifier le symptôme, le comportement inadapté et le mécanisme de répétition. Il ne faut pas oublier également la manipulation psychosomatique.

Pendant les séances de thérapie, le professionnel peut proposer plusieurs pistes de travail en se basant spécifiquement sur l’analyse de l’arbre généalogique de la famille. Précisément, le thérapeute fera apparaître l’ensemble des événements principaux de la vie familiale et personnelle. Il s’agit par exemple :

  • Des naissances ;
  • Des décès ;
  • Des accidents ;
  • De la séparation ;
  • Etc.

La finalité de la thérapie consiste à revisiter le passé de la lignée familiale sur le plan professionnel et personnel. De cette manière, le thérapeute pourra détecter l’origine des troubles transmis. Il sera donc en mesure d’opérer un travail de libération du mal-être dont souffrent les personnes coachées. La thérapie peut être intense et peut nécessiter une maturité personnelle. Cela permet de mieux profiter de l’exercice mis en place par le thérapeute.

Lorsque les mémoires sont transmutées à un étage, elles deviendront libératrices pour tout l’arbre généalogique y compris les ascendants. Si vous ne disposez pas assez d’informations familiales, alors il convient de travailler la psychogénéalogie. À ce niveau, l’idéal serait de s’appuyer spécifiquement sur la mémoire de l’inconscient.

Pendant les séances de thérapie, l’activation de la mémoire psychique s’effectue grâce à la parole. Du côté de la dimension physique, elle participe également au processus qui permet de relier les personnes aux traumatismes enracinés dans leur corps.

Pendant l’évocation des faits, il peut arriver que la personne se contracte ou que ses yeux s’humidifient rapidement. Ces différents signes sont considérés comme de précieux indices pour les thérapeutes. Cela est possible puisque l’inconscient a tendance à s’exprimer physiquement en premier lieu. Il s’agit d’un non verbal qui occupe une place importante dans le processus d’expression thérapeutique.

Panier